Nos tutelles

nos membres

Rechercher




Accueil > APPELS D’OFFRES > Stages, thèses, post-docs > Bourses de thèse > Offre de thèse "Approche d’un procédé de protection naturelle des plantes via le système racinaire par la sollicitation ménagée du métabolisme spécialisé dirigé contre des pathogènes"

Offre de thèse "Approche d’un procédé de protection naturelle des plantes via le système racinaire par la sollicitation ménagée du métabolisme spécialisé dirigé contre des pathogènes"

publié le , mis à jour le

Sujet de thèse :
Approche d’un procédé de protection naturelle des plantes via le système racinaire par la sollicitation ménagée du métabolisme spécialisé dirigé contre des pathogènes : application à Vitis vinifera (ELICITRAC).

Financement : allocation MESR (octobre 2018 – octobre 2021)

Niveau de salaire : 20 k€ brut annuel

Domaine scientifique : Biologie des plantes - Métabolisme

Mots clés : racines ; élicitation, métabolisme spécialisé, bio-protection, Vitis vinifera

Comme toute grande culture, un large éventail de pathogènes fongiques attaque la vigne (Vitis vinifera L.) causant des pertes de rendement et affectant la qualité du vin. L’utilisation intensive de fongicides est ainsi nécessaire pour réduire l’impact de ces agents pathogènes dans les vignes. Cependant, la protection de l’environnement, le coût des vins, ainsi que la santé humaine, conduisent à la réduction drastique de ces intrants, et des procédés alternatifs plus sécurisants sont en cours d’étude sans
donner entière satisfaction (Ecophyto 2018). La production de stilbènes (phénylpropanoïdes) est l’une des réponses majeures de la vigne suite à une infection par un champignon pathogène. Ces molécules, considérées comme les principaux métabolites de défense (phytoalexines) s’accumulent à de fortes concentrations au niveau des sites d’infection de feuilles.

Contact : Professeur Michèle BOITEL-CONTI

Unité de recherche : EA3900-BIOPI « Biologie des Plantes et Innovation »

Adresse postale : UPJV, Faculté des Sciences, 33 rue Saint Leu, 80039 Amiens

Tél. : 06 62 89 65 10

Courriel : michele.boitel@u-picardie.fr

Site web : https://biopi.u-picardie.fr/

Compétences / Pré-requis pour le (la) candidat(e) :
Le (la) candidate devra être titulaire d’un M2 ou d’un diplôme d’ingénieur en génie biologique ou agronomie et avoir suivi une formation approfondie en biologie/physiologie végétale, biotechnologie végétale et biochimie. La maitrise du travail aseptique est nécessaire et une expérience pratique en culture in vitro est recommandée.
Enfin périodiquement, le candidat pourra être amené à passer quelques jours en mission à l’RIBP (Université de Reims-Champagne-Ardenne).

Modalités de candidature et calendrier
La candidature doit être validée par notre laboratoire avant le 7 juin 2018 à 12h,
date à laquelle nous remonterons 1 candidat à l’Ecole Doctorale (Le candidat
devra venir passer le concours de l’Ecole Doctorale (oral de présentation du CV et
du projet des travaux envisagés pour la thèse) le 22 juin 2018. Le trajet sera pris en
charge par le laboratoire.

Dossier de candidature :
1- CV détaillé et lettre de motivation
2- Relevés de notes de L3, M1 et semestre 1 de M2)
3- Diplôme de Master M1 ou équivalent
4- Lettre (1 ou 2) de recommandation

Plus d’informations.